Ma belle Misty

IMG_5649

Mon père m’a dit un jour une phrase qui m’a vraiment marqué : «dans la vie, plus il y a de choses auxquelles tu tiens, plus tu en as à perdre». Il ne me disait pas ça pour me dissuader d’aimer ou de foncer, mais tout simplement pour me rappeler qu’il y a toujours un envers de la médaille. Plus tu aimes et plus tu as de belles choses dans la vie, plus tu risques de finir par avoir mal si tu les perds. Il faut croire que j’ai ce don de trop aimer.

Le jour que je voulais éviter le plus longtemps possible est finalement arrivé. J’ai perdu ma meilleure amie, ma compagne, ma confidente. J’ai perdu ma belle Misty, mon premier bébé, mon merveilleux chien magique. Elle s’est éteinte.

Je le sais qu’il existe des drames pire que le mien, je suis réaliste, mais en ce moment c’est mon petit monde qui s’est effondré. C’est mon histoire. Ce n’est pas juste la perte d’un chien, c’est le deuil de la perte d’un membre de ma famille.

C’est difficile pour moi de l’avouer, mais ma mère avait raison. Elle me disait que je l’aimais trop, que le jour qu’elle nous quitterait je me briserais. Elle me le disait souvent, mais je ne pouvais faire autrement. Je pensais avoir le temps de me préparer à son départ et que je serais là pour elle jusqu’à la toute fin. Ce ne fût malheureusement pas le cas et c’est aussi ça qui me fait encore tellement mal, de ne pas avoir été là.

Je sais que j’ai déjà écris sur cette perte et sur ma souffrance, mais je ne pourrais me permettre de continuer à écrire sur ce blog, mon blog, sans en parler. J’aime écrire sur des sujets légers, sur des aventures qui me passionnent, mais je me dois d’écrire également sur cet événement majeur qui a changé qui j’étais. J’ai l’impression d’être différente, d’être moins bonne maintenant qu’elle n’est plus à mes côtés. Peut-être qu’en en parlant, je grandirai à travers cette épreuve qui est loin d’être terminée? Qui sait.

Les jours sans elle s’accumulent et j’ai peur de finir par oublier sa présence dans la maison. J’ai peur d’oublier la sensation de mon nez dans son poils, son odeur, son regard, sa joie de vivre, sa magie…

J’ai perdu une partie de moi, une partie de mon être. J’ai le cœur brisé, je l’ai senti se briser ce fameux matin où le monde a arrêté de tourner parce qu’elle s’est éteinte.

Cette tristesse ne me fait pas oublier la chance que j’ai d’avoir de merveilleux enfants, un conjoint incroyable, mes parents, la santé, et tout le tralala, mais ça reste qu’elle n’est plus là. Mon bonheur pour certaines choses ne compense malheureusement pas la tristesse d’une autre.  Pour le moment, je vis mes joies avec amertume. J’ai perdu celle qui mettait de la magie dans ma vie, celle qui me réconfortait tout le temps et pour tout, celle qui aimait sans limite et qui donnait sans rien demander en retour. Elle ne se remplace pas, les êtres chers ne se remplacent pas.

Elle était partout dans nos vies, et maintenant elle est partout dans nos souvenirs.

Son absence est cruelle.

Je regarde en avant et j’ai hâte de pouvoir y penser avec le sourire aux lèvres, plutôt qu’avec les larmes aux yeux. J’ai hâte de garder que le bon, et arrêter d’avoir mal quand je pense à sa triste fin.

Je m’ennuie tellement de toi ma belle Misty.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s