Le jour que j’ai décidé de ne pas être une SuperWomen

FullSizeRender (17)Le mois dernier j’ai tourné une grande page du livre de ma vie, j’ai terminé ma belle vingtaine pour débuter la trentaine. Je dois avouer que l’idée d’avoir à changer de dizaine ne me plaisait pas beaucoup. J’avais donc bien peur de me sentir vieille du jour au lendemain, de voir de nouvelles rides apparaître dans mon visage, de me sentir encore plus fatiguée et moins téméraire. Wow, j’étais complètement à côté de la track.

Évidemment, le changement de dizaine s’est fait à merveille. Je ne m’en suis pratiquement pas rendue compte mis à part le beau party que mon copain m’avait organisé. Je me suis même permise une petite introspection cette journée-là. J’ai pris le temps de remettre mes trente dernières années en perspective et d’en ressortir le positif, même si parfois certaines choses étaient teintées de négatif.

J’en suis venue à la conclusion que j’ai une méchante belle vie, de quoi être fière. Je souris en pensant à mon parcours de vie, à mon cheminement pas toujours dans la norme, à mes erreurs de jeunesse, mais aussi à mes bons coups en tant que personne.

Puis, une chose m’a marquée. J’ai réalisé que depuis que je suis en congé de maternité, je n’ai jamais été aussi en paix avec ma personne. J’ai réalisé que je suis beaucoup moins productive pendant mes journées, mais que je prends plus de temps pour faire des trucs que j’aime et profiter des beaux moments en famille. J’ai réalisé que, bien que j’étais déjà heureuse avant cet arrêt, je me sens beaucoup plus zen avec la vie en générale. Les petites choses que je réussis à faire ont plus d’importances à mes yeux que toutes les autres choses que je faisais par « obligation » et qui faisaient partie de ma fameuse liste d’épicerie. Les fameux « il faut » ont finalement commencés à s’effacer de mon vocabulaire, pis je me sens tellement bien avec ce changement.

C’est évident que j’ai toujours des obligations et des choses qui doivent être faites, sauf que maintenant, je me permets de remettre à demain lorsque l’énergie ou le temps manque. Je les fais lorsque le cœur s’y adonne, et non pas par obsession de tout accomplir en une seule journée.

Avec un bébé d’un an, et un autre dans le fourneau, je n’avais pas envie de retourner travailler l’espace de quelques mois pour manquer d’oxygène, pour devenir étourdie à force de courir après le temps. J’ai mis de côté le boulot et les responsabilités autres que celles à la maison et j’ai pensé à moi et à ma famille. Je me suis acheté du temps.

C’est évident qu’on n’a pas tous la chance d’être en congé de maternité, ou de prolonger notre congé entre deux bébés. Par contre, on a tous l’occasion de faire du ménage dans notre vie et dans notre tête pour décider des choses qui méritent notre énergie et notre attention.

J’étais madame organisée, madame post-it et listes. Maintenant, avec mon nouveau mommy brain, j’oublie plein de choses, et ça fait du bien.

Un jour, j’imagine que le tic-tac de l’horloge va finir par me rattraper et que je vais recommencer à courir à cent milles à l’heure. Que je vais recommencer à obséder avec mes post-it et mes listes. Mais pour l’instant, je profite du moment. J’ai décidé de ne pas essayer d’être SuperWomen

Publicités

Un commentaire sur “Le jour que j’ai décidé de ne pas être une SuperWomen

  1. Bravo Valérie !
    D’autant qu’être une superwoman est bien difficile voir impossible et épuisant…
    Profitez de ce temps de plénitude Valérie, car un jour peut-être, lasse d’être une mère au foyer vous repartirez de plus belle 😉
    Une chose est certaine, le temps qui passe calme nos ardeurs juvéniles et nous apporte la sagesse.
    Je vous souhaite plein de bonne choses et un très bon week-end automnal
    🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s