La magie de Disney

DSC09111

Règle générale, lorsque je voyage, j’aime sortir des sentiers battus. Il m’arrive de faire quelques brefs détours vers des lieux touristiques et historiques incontournables, mais je n’aime pas m’attarder dans des endroits bondés de touristes en vacances. Il existe toutefois une exception, un genre d’endroit où je peux m’éterniser et poser mes bagages pour quelques jours malgré l’omniprésence des touristes. Ce type de lieu, où je réussis à trouver une pleine satisfaction malgré la foule et la cohue des voyageurs, ce sont les parcs d’attractions.

Je l’avoue. Je suis une éternelle enfant et j’adore les parcs d’attractions avec leurs manèges, leDSC09127urs mondes féeriques, leurs restaurants trop chers et leurs indémodables mascottes. Je me sens bien à me pavaner avec nonchalance d’une attraction à l’autre, un cornet de crème glacé à la main. Ce sont toujours des journées magiques, remplies d’émotions fortes et de beaux souvenirs. Mon dernier arrêt : DisneyLand California.

J’avais oublié à quel point ils l’ont l’affaire Disney. La dernière fois que j’avais mis les pieds dans un parc d’attraction de Disney c’était à Tokyo, et je dois admettre que d’entendre parler Mickey Mouse en japonais m’avait donné un peu mal à la tête. Mais cette fois-ci, avec un Mickey qui me parlait en anglais et un parc d’attraction complètement décoré pour célébrer le soixantième anniversaire de son ouverture (Diamond Celebration), je suis retombée sous le charme en un clin d’œil. La magie était vraiment au rendez-vous.

Avec ma grossesse et mon bébé d’onze mois, on ne pouvait pas se gâter toutes les attractions et, avec le prix DSC09120d’un billet d’adulte à 100$ US la journée, on espérait ne pas être déçu. Heureusement, on en a eu pour notre argent, ça c’est certain. D’instinct, on retombe en enfance dans un endroit pareil.

On a réussi à faire une douzaine d’attractions, malgré la foule, notamment le nouveau manège de Buzz Lightyear et le monde de Nemo (ancien vingt milles lieux sous les mers qu’ils ont rénovés). Du fun, on en a eu, surtout que notre fille n’a pas bronché une seconde dans les manèges, pas même dans l’épeurante maison hantée.

Le plus merveilleux, ce qui nous a le plus allumé c’est sans aucun doute la parade de fin de soirée avec le spectacle de feux d’artifices. Tout simplement WOW! C’est à se demander pourquoi il y a encore des gens sur cette terre qui continue de dépenser des fortunes pour des feux d’artifices sans prendre les conseils de Disney pour réussir leur spectacle. Sérieusement, je n’ai jamais vue d’aussi beaux feux de ma vie, et Dieu-seul-sait que j’en ai vu des spectacles de feux d’artifices dans les dernières années.DSC09241

Une chose est certaine : tout est toujours parfait et à la hauteur dans les parcs de Disney, parce que tout est réglé au quart de tour pour assurer la satisfaction des visiteurs qui paient un montant élevé pour leur journée.

À notre retour à l’hôtel, nous étions complètement vidé. Il faut se le dire, ce sont des journées fatigantes, surtout quand il fait pratiquement 40 degrés avec du gros soleil et que le parc est pratiquement plein à craquer. Heureusement, il s’agit d’une belle fatigue, comme dirait ma mère. En posant ma tête sur mon oreiller ce soir-là, j’avais le sourire aux lèvres, et plein de beaux souvenirs auxquels j’allais repenser pendant longtemps. Eh oui, je suis encore une éternelle enfant il faut croire!

Aimez-vous les parcs d’attractions? Êtes-vous prêts à leur donner une chance, enfants ou pas?

 

Publicités

3 commentaires sur “La magie de Disney

  1. Bonjour Valérie,
    Un adulte ne devrait jamais oublier qu’il a était un enfant. Il devrait conserver cette enfant en lui toute sa vie et le faire vivre régulièrement pour le bonheur de ceux qui l’accompagnent et pour lui-même 😉
    Au plaisir !
    🙂

  2. Je suis fan! Il y a quelques années j’avais profité d’une offre hyperactif intéressante sur vente privée et j’ai eu deux pass annuels pour Disney… Ma grande fille en a encore les yeux qui brillent quand on en parle…. Et moi aussi j’avoue 😀

  3. Ça nous fait penser que lorsqu’on a le vague à l’âme…on devrait songer à aller dans ce genre de lieu pour retrouver son coeur d’enfant … Merci Valérie de si bien nous partager tes passions !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s