La règle des cons

En cette journée de la Saint-Valentin, j’en profite pour vous parler de cette règle non-écrite à laquelle toute la gente féminine doit inévitablement faire face un jour ou l’autre. Cette règle, pourtant simple, n’est pas pour autant agréable. Elle se résume ainsi : à un certain moment dans notre vie, nous devons tous fréquenter un certain nombre de cons avant de finalement pouvoir trouver notre perle rare. Je m’explique.

Lorsque nous sommes de jeunes filles naïves et facilement impressionnables, nous sommes souvent attirées par l’attitude décontracte des « mauvais garçon ». Cette attirance pour le moins discutable se résulte, inévitablement, un jour ou l’autre en coeur brisé par ces personnages aux valeurs louches. Cette expérience, généralement très désagréable, peut se répéter à plusieurs reprises dans notre cheminement de vie. Cette spirale de fréquentations et de perte de temps se termine normalement le jour où nous décidons que nous ne sommes plus intéressées à nous faire niaiser et, par conséquent, que ce type d’individus ne nous intéresse plus.

Pour ma part, j’ai également été une victime de cette règle avant d’enfin pouvoir trouver ma douce-moitié. Pour ma défense, j’étais jeune et si naïve. J’aimais l’amour. J’avais une tête dure et ça m’a pris du temps avant de comprendre. J’avais tort. Je tiens par contre à préciser que, d’après moi, con un jour ne veut pas dire con toujours. La plupart des cons que j’ai rencontré dans ma vie sont aujourd’hui devenus des jeunes hommes respectables ayant changés leurs pratiques dans le domaine des relations intimes.

Après bientôt 7 ans avec mon conjoint actuel, je peux maintenant affirmer que je n’ai pas de regrets par rapport à ces expériences antérieures que je peux, avec recul, juger comme ayant été formatrices. Patience à celles qui ne sont pas encore sortis de ce tourbillon de niaisage avec des individus qui ignorent encore qu’ils ont un coeur, la fin approche et le prince-charmant aussi! J’ai la certitude que plus on a souffert pendant cette époque de cons, plus on mérite le spécimen rare. Voilà donc ce qui explique pourquoi j’ai maintenant droit au meilleur des amoureux.

Bonne Saint-Valentin à tous les amoureux, particulièrement à celles qui sont toujours des victimes de cette règle infernale, vous en avez grandement besoin!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s