Êtes-vous un accro?

Faites-vous partie de cette majorité des gens qui entretienne une relation symbiotique avec leur téléphone cellulaire intelligent? Faites-vous aussi partie du 80% d’individus qui affirment que leur prochain téléphone cellulaire sera encore un iPhone? Êtes-vous du genre à vivre votre vie à travers facebook?

Si vous vous êtes senties concernées par ces descriptions et bien j’imagine que vous êtes le genre de personne qui intègre son téléphone mobile dans toutes les sphères de sa vie, c’est-à-dire qui va même aux toilettes avec lui. Vous êtes aussi le genre de personne qui, pendant un souper entre amis, peut ouvrir son téléphone jusqu’à 20 fois afin d’aller voir ce qui se passe sur facebook en plus d’envoyer une trentaine de textos pour dire n’importe quoi à ses amis imaginaires. Vous êtes également le genre de personne qui va prendre des photos de son sapin de Noël et le tagger sur facebook ou sur twitter en même temps que vous écrivez sur votre statut que vous détestez Dany d’occupation double.

En bref, vous êtes le genre de personne qui n’avez plus de vie privée parce que vous passez votre temps à l’étaler sur facebook, qui se sent arriéré lorsque vous oubliez votre téléphone cellulaire à la maison, qui avez des pouces plats à force de trop texter, qui pensez que shazam c’est la plus belle invention du monde et que les angrybirds ils sont vraiment fâchés! En conclusion, vous êtes comme tous les autres accros de ce monde qui auraient de la difficulté à revenir 10 ans en arrière lorsque les téléphones intelligents n’existaient pas ou que, pire encore pour certains, facebook n’existait pas!

Il est triste de constater que certaines personnes ne savent plus comment vivre sans la béquille des réseaux sociaux. Que les actions qu’ils font, même celles les plus banales, ne prennent un sens que lorsque partagés avec le monde entier sur internet. Il est malheureux de penser que certaines personnes, dont moi-même, ne sauraient plus comment fonctionner sans leur téléphone intelligent. Pourtant, il y a encore tant de gens qui survivent, je dirais même qui vivent très bien, sans avoir accès à ces petits appareils magiques ou sans même s’intéresser à ces réseaux sociaux. Après les années peace and love, les années disco, les années du fluo, peut-être serons-nous remémoré comme les années de l’émergence de la cyber-génération…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s