Sous la tente en sol africain…

Avez-vous déjà rêvé à votre voyage parfait? Moi si, et je l’ai réalisé. J’ai récemment effectué un voyage en Afrique du Sud avec mon conjoint pour nos vacances d’été (qui était en réalité en automne). Je rêvais depuis toute petite d’effectuer un safari dans la savane africaine et de voir les lions, animal emblématique de ces fameux périples dans la brousse. J’ai non seulement eu la chance de voir ces créatures à la fois majestueuses et à la fois terrifiantes mais j’ai également eu la chance de les entendre. En effet, la première nuit dans le parc, nous avons eu le privilège d’aller nous coucher sous les rugissements imposants de deux mâles lions qui se défiaient un territoire. Leurs rugissements sont si puissants qu’on peut les entendre à des kilomètres à la ronde et malgré tout penser qu’ils sont chez le voisin d’à côté. Un tel rugissement pourrait réveiller les morts de leur doux sommeil. Lorsqu’on les entend, ça ne prend pas de temps qu’on sait qui est le boss, c’est inné, c’est en nous. À cet instant j’ai ressentie l’instinct animal en moi,  je savais où je me situais dans la chaîne alimentaire, c’est-à-dire pas très haut.

Les rugissements étaient si bruyants et si fréquents qu’on avait peur qu’ils se rapprochent trop du campement. On les entendait de plus en plus fort, donc de plus en plus proche. Seule une petite clôture de quelques mètres nous séparait d’avec eux. C’est dans ces moments là que tu te dis que ta tente ne te protégera pas longtemps si finalement ils décident qu’ils ont envie de manger un steak d’humain. C’est donc sous les rugissements des lions et des rires d’hyènes que j’ai essayé de trouver le sommeil dans ma petite tente lors de ma première nuit en sol africain. Il ne manquait que Rafiki pour me souhaiter bienvenue en Afrique…

Publicités

5 commentaires sur “Sous la tente en sol africain…

    1. Cette photo a été prise lors de mon safari dans le parc Kruger. Il s’agit d’un jeune mâle lion que nous avons eu la chance d’apercevoir à travers les branches. Nous avons eu la chance de l’observer pendant plus d’une heure dans son habitat naturel avec sa femelle à ses côtés. Par contre, il ne s’agit pas de celui qui nous a tenus réveillé pendant toute la nuit à rugir pour défendre son territoire.

  1. Je me suis mal exprimé, je crois. Je parlais de la photo d’en tête, celle où on voit une dame avec une ville à ses pieds.

    1. C’est mon erreur. Il s’agit d’une photo de moi prise sur le sommet de Table Mountain à Cape Town (Afrique du Sud). La vue de la ville est magnifique de là-haut. J’ai choisi cette photo pour l’entête de mon blog car j’aimais bien l’image qu’elle représentait, c’est-à-dire moi qui regarde la société.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s